Visiter Anjanaharibe-Sud

Anjanaharibe-Sud offre une expérience exceptionnelle de la nature sauvage et de la culture pour ceux qui sont à la recherche d'une aventure sauvage. La réserve est ouverte toute l'année, mais les meilleures périodes pour la visiter sont d'avril à mai et de septembre à décembre, lorsqu'il pleut moins (bien qu'il puisse pleuvoir à n'importe quel moment de l'année).

Se rendre à la réserve

La route qui mène à la réserve commence dans le village d'Andasibe-Mahaverika, à 20 km d'Andapa par une route en terre battue. Depuis Andasibe, une marche de 2 à 3 heures mène à travers la forêt et les champs jusqu'au village de Befingotra ; après environ 3 heures de marche supplémentaires, on atteint le Camp Indri.

 

Carte de la réserve spéciale d'Anjanaharibe-Sud et de la cuvette d'Andapa

Hébergement

A Andapa, une variété d'hébergements allant du plus simple au plus confortable est disponible (voir les coordonnées sur la page Contacts). Juste à l'extérieur de la réserve, dans les villages de Befingotra et d'Anjiamazava, plusieurs petits "hotely" proposent une nourriture malgache de base et des lits dans des chambres simples, traditionnelles et partagées.

Dans la réserve, un camping entièrement équipé, Camp Indri, a récemment été établi au cœur de la forêt, dans un site magnifique, juste au-dessus de la rivière Andranomena ; il vaut vraiment la peine d'y séjourner. Plusieurs groupes d'Indris vivent dans les environs du Camp Indri et on les entend souvent s'appeler les uns les autres ; un groupe de propithèques soyeux est également observé de temps en temps près du camp. Le camp comprend une salle à manger couverte, quatre abris de tente couverts, un bloc sanitaire et de l'eau courante. Des tentes et des matelas de couchage sont disponibles, mais les visiteurs doivent fournir leurs propres sacs de couchage.

 

 

La traversée de la rivière Marolakana constitue également un magnifique site de camping, mais aucune commodité n'est fournie ici, de sorte que vous devrez être complètement autonome avec vos propres tentes et votre matériel de cuisine.

Randonnées à Anjanaharibe-Sud

Carte des sentiers de la Réserve Spéciale d'Anjanaharibe-Sud

Les randonnées dans la réserve vont de relativement faciles à très difficiles et comprennent plusieurs sentiers. Notez que les sentiers ne sont pas toujours praticables en raison d'un cyclone ou d'autres dommages ; votre guide vous fournira des informations actualisées.

Un chemin de terre étroit et très accidenté constitue un itinéraire de randonnée agréable à travers la réserve. Cette route (qui devait à l'origine être une route nationale, mais qui n'est plus praticable par les véhicules) offre de magnifiques points de vue sur les montagnes couvertes de forêt tropicale. De nombreux oiseaux et lémuriens peuvent être observés le long de la route, et les cris sinistres de l'Indris sont souvent entendus. La route est plus large et plus ouverte que les autres sentiers, et il y a donc moins de sangsues. La population locale utilise cette route comme sentier pédestre entre les villages situés à l'est et à l'ouest de la réserve - des femmes colorées portant de grands sacs de riz ou de cacahuètes sur la tête, des hommes conduisant des zébus ou des cochons au marché, des enfants allant à l'école (parfois à plusieurs jours de marche de chez eux)....

Le sentier Takhtajania grimpe sur une ligne de crête jusqu'à un site où pousse une espèce d'arbre très ancienne et rare appelée Takhtajania. Outre le Takhtajania, il est également possible de voir des Indris et des Sifaka soyeux, ainsi que des Lémuriens à ventre rouge. Ce sentier modérément difficile traverse une forêt ouverte, souvent fleurie, et offre de nombreux points de vue magnifiques sur les vagues apparemment infinies des montagnes couvertes de forêt tropicale.

Le sentier de Ranomafana s'étend sur 4,3 km depuis la route près de Mandritsarahely Creek jusqu'à plusieurs petites sources d'eau chaude, dont l'une est un site sacré utilisé pour vénérer les ancêtres. La piste serpente à travers une forêt tropicale dense, puis passe un peu à l'extérieur de la réserve par le petit village d'Andranomafana avant de traverser la rivière Marolakana jusqu'aux sources d'eau chaude. Les lémuriens bruns à front blanc (Komba) sont souvent observés le long de ce sentier, avec la possibilité d'apercevoir des Indris et des propithèques soyeux. Bien qu'il ne soit pas long, ce sentier est assez éprouvant en raison de son état primitif, de la traversée difficile de la rivière et de l'abondance des sangsues. [Le sentier est actuellement impraticable en raison des dégâts causés par le cyclone ; un autre itinéraire est possible à partir du village de Befingotra].

Le sentier du sommet part du site de Takhtajania jusqu'au pic d'Anjanaharibe-Anivo - à 2 064 m (6 772 pieds), le point le plus élevé de la réserve. Cette randonnée de plusieurs jours, très éprouvante, traverse la forêt pluviale de moyenne altitude jusqu'aux forêts nuageuses de haute altitude, où les brumes perpétuelles maintiennent les arbres drapés de lichens et de mousses. [Le sentier est actuellement impraticable en raison des dégâts causés par le cyclone].

Logistique

Il est plus facile d'organiser sa visite par l'intermédiaire d'un tour opérateur privé, bien que les visiteurs expérimentés soient libres d'organiser leur propre voyage. Les voyagistes privés peuvent être en mesure d'organiser des taxis-motos, ce qui permet de réduire les déplacements à pied. Les frais de guide et d'entrée doivent être payés au centre d'accueil des visiteurs de Marojejy à Manantenina avant d'entrer dans la réserve. Un guide officiel est nécessaire et peut être obtenu à Andapa ou dans le village de Befingotra ; des porteurs peuvent être engagés dans les villages d'Andasibe-Mahaverika et de Befingotra. Il est également possible de prendre un guide à Marojejy (centre d'accueil de Manantenina), mais vous devez toujours prendre un guide local à Befingotra. N'oubliez pas qu'en employant des personnes locales comme guides, porteurs, cuisiniers et pisteurs, vous leur fournissez un travail dont elles ont bien besoin, et elles et leurs familles vous en sont reconnaissantes.

Voir la liste des tarifs en vigueur ici.

Ce qu'il faut apporter

Il s'agit d'une forêt tropicale, il faut donc se préparer à la pluie, quelle que soit la saison. Apportez de bons vêtements de pluie et mettez tout dans des sacs imperméables. Des sandales robustes conviennent si vous ne marchez que sur la route principale qui traverse la réserve, mais de bonnes bottes sont indispensables pour les randonnées sur les sentiers qui traversent les forêts. Des vêtements légers sont préférables pour les déplacements de jour, mais les soirées peuvent être fraîches et une couche supplémentaire plus chaude peut s'avérer nécessaire. Les répulsifs anti-moustiques permettent de tenir les moustiques à distance, et les pantalons longs rentrés dans les chaussettes permettent d'éviter les sangsues. Il n'y a pas d'animaux dangereux (autres que de rares scorpions) à Anjanaharibe-Sud.

La nourriture pour votre séjour doit être achetée à l'avance à Andapa, où il y a de nombreux magasins. Il est possible d'acheter de la nourriture à Andasibe-Mahaverika, Befingotra et Antsahoabahely, mais l'approvisionnement et la variété ne sont jamais garantis dans ces petits villages. Il n'est donc pas nécessaire d'apporter de l'eau en bouteille, mais il est toujours recommandé d'utiliser des comprimés de filtration et/ou de purification.

Vous trouverez ici une liste d'emballage et de nourriture suggérée.

Détails d'un voyage typique d'Andapa à la réserve, avec un séjour au Camp Indri

Le trajet d'Andapa à Camp Indri peut prendre une journée entière, il est donc préférable de quitter Andapa tôt le matin. Depuis Andapa, il faut parcourir environ 20 km sur une route cahoteuse jusqu'à Andasibe-Mahaverika en passant par Ambodipont (voir la carte en haut). Les taxis-brousses publics ne vont que jusqu'à Ambodipont, vous devrez donc soit louer une voiture, soit parcourir à pied les 3 km qui séparent Ambodipont d'Andasibe-Mahaverika. Des porteurs peuvent être loués à Andasibe-Mahaverika si vous en avez besoin. Depuis Andasibe-Mahaverika, il y a environ deux heures de marche jusqu'à Befingotra où les porteurs sont changés, puis trois heures de marche jusqu'au Camp Indri. Befingotra est un petit village avec plusieurs restaurants où l'on peut trouver un bon plat de riz pour le déjeuner. On y trouve également quelques "hotely" de base si l'on souhaite y passer la nuit. Juste à l'entrée de la réserve se trouve un petit avant-poste appelé Antsahoabahely où l'on peut généralement acheter des en-cas aux vendeurs en bord de route. Notez que la route à l'intérieur de la réserve est gravement endommagée par les ornières et l'eau sur de nombreuses sections et n'est donc plus praticable pour les voitures. Il est possible de réduire les déplacements à pied en organisant des taxis-motos, mais ce faisant, vous privilégiez la mécanique à l'humain et vous ne verrez pas autant d'animaux sauvages.

Nous recommandons de passer au moins trois nuits au Camp Indri pour voir les Indris et les Propithèques soyeux et éventuellement faire d'autres randonnées dans la réserve. Le retour à Andapa depuis le Camp Indri se fait en sens inverse de l'aller et prend une journée entière.

Dans la région : Antanetiambo, Agnatialahely et Marojejy

Souvent appelé le "panier à riz" du nord-est de Madagascar, le vaste et plat bassin d'Andapa est une étendue de rizières d'un vert émeraude. Il est entouré de tous côtés par les hautes montagnes de Marojejy, Betaolana et Anjanaharibe-Sud, et est parsemé de petits villages pittoresques. La ville d'Andapa constitue un bon point de départ pour explorer le bassin à pied ou à vélo. Deux petites réserves privées méritent d'être visitées dans le bassin d'Andapa : Antanetiambo, détenue et gérée par l'écologiste local M. Rabary Desiré, offre une excellente introduction à l'histoire naturelle et culturelle unique de la région ; et Agnatialahely offre une excellente occasion de passer du temps dans une zone agréable près d'Andapa, en partageant de bons repas, en visitant une cascade et une rivière à proximité, et en observant la faune et la flore. Le magnifique parc national de Marojejy se trouve juste au nord-est du bassin d'Andapa et est accessible depuis le village de Manantenina, à 40 km d'Andapa sur la route de Sambava.